Deviens un chroniqueur radio !

Les projets sont porteurs de mise en actions, mais surtout de changements de posture. Qui va jouer le rôle du meneur ? Qui sera le gardien du temps ? Qui sera le garant de la parole ? Les versions sont nombreuses et les thèmes abordés ouvrent le champ des possibles. L’année dernière à Jules Romains, les élèves sont devenus des chroniqueurs radio pour une Robinsonnade. Ecoutez !

Allez sur JR News : A la recherche des Robinsons

Se mettre à la place de l’autre, concevoir la chronique, choisir l’ordre des intervenants, écrire son texte, poser sa voix, respecter le silence, attendre son tour… Toutes ces phases de changement de posture de l’enfant à l’adulte, d’un néophyte à un apprenant entraîne la sécrétion d’ocytocines, des hormones qui participent à l’attachement, qui suscitent la motivation, la persévérance. Le groupe trouve à se souder dans une action menée ensemble, conjointement, dans un but final. De plus, ils sont confrontés au travail avec l’enseignant, en étant à un niveau d’égalité dans le partage des connaissances. Chacun respecte son rôle, et se donne les moyens d’y arriver.

Ce dispositif est une variante du jeu des trois figures élaboré par Serge Tisseron qui se joue entre trois personnes, le sauveur, la victime et l’agresseur, afin de lutter contre le harcèlement. Il a été prouvé que l’empathie pouvait se développer davantage quand les personnes arrivaient à identifier leurs émotions à travers le jeu, et à éprouver ce que l’autre ressent. Chaque variante de “mise à la place de” doit être accompagné d’un feedback. Ce principe fait partie du dispositif BE-N-Joy, “La Synecdoque d’Autrui”.

Laisser un commentaire

Fermer le menu